Pourquoi créer des Regroupements d’autoconsommateurs

18/03/2020 Nicolas Vodoz blog post with image

Depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle Loi sur l’Energie en 2018, locataires et copropriétaires peuvent désormais consommer l’électricité solaire produite sur le toit de leur immeuble.

Ceci s’appelle un Regroupements pour la consommation propre (RCP) et le Propriétaire ou la PPE devient ainsi le fournisseur d’électricité de l’immeuble à la place du distributeur local.

Tous les compteurs d’électricité sont alors remplacés par des compteurs Climkit qui distinguent pour chaque appartement la consommation d’électricité en provenance du réseau et celle issue des panneaux photovoltaïques.

Pionnière en la matière, la Coopérative de Charmontey à Vevey a équipé ses 11 immeubles sur ce modèle afin de fournir de l’électricité solaire à ses quelques 230 appartements.

« Nous voulions faire notre part pour la transition énergétique », explique Pierre-André Debétaz, reponsable des immeubles de la Coopérative.

Investissement durable et rentable

L’installation de panneaux photovoltaïque sur un immeuble résidentiel de plusieurs appartements est avant tout un investissement rentable.

Pour un immeuble standard de 15 à 30 appartements, le coût de l’installation de 100 à 150 m2 de panneaux (20 à 30 kWp) tourne autour des CHF 50'000 auxquels l’on déduit CHF 11'000 de subventions fédérales.

Avec un RCP, une bonne partie de l’énergie sera autoconsommée et vendue aux habitants de l’immeuble au lieu de repartir dans le réseau.

Avec des installations qui vont produire pendant au moins 30 ans, le rendement varie entre 5% et 10%.

alt text

Une telle installation contribue aussi à réduire la dépendance de l’immeuble au réseau électrique et donc aux sources d’énergie non renouvelables comme le nucléaire.

Désormais, un tiers de la consommation des immeubles de la Coopérative provient du solaire.

Ce taux pourrait à l’avenir augmenter avec l’ajout de batterie de stockage.

Facture d’électricité réduite et sensibilisation des consommateurs

Les habitants en bénéficient aussi financièrement, car l’électricité solaire leur ai vendue à un tarif inférieur au tarif pratiqué par le distributeur d’électricité local, Romande Energie.

Grâce aux compteurs Climkit relevés chaque 15 minutes, les habitants peuvent adapter leurs habitudes de consommation pour consommer encore davantage d’électricité solaire.

Au lieu d’enclencher son lave-vaisselle en partant au travail le matin, il suffit de le programmer pour un démarrage à midi lorsque le soleil sera au zénith et la production maximale !

Via l’application en ligne Climkit, les habitants suivent en temps réel leur propre consommation et connaissent la part d’électricité solaire et réseau qu’ils ont utilisé.

alt text

Il leur est ainsi facile de savoir ce qui consomme beaucoup d’électricité chez eux ou si certains appareils en stand-by sont gourmands et devraient être débranchés la nuit.

« C’était aussi important pour nous de sensibiliser nos sociétaires à leur propre consommation d’énergie », ajoute M. Debétaz.

Après bientôt deux ans d’exploitation le bilan est donc positif.

Tous les habitants avaient accepté de jouer le jeu et aucun ne s’est plaint depuis la mise en service de ces installations.

Conquis par le modèle du RCP, le tout dernier immeuble de la Coopérative a directement été construit sur ce modèle ce qui a permis d’économiser sur les coûts de construction en particulier au niveau des raccordements électriques.

De plus, cette nouvelle construction étant équipée de compteurs thermiques et d’eau, les habitants pourront également suivre leur consommation de chauffage via l’application Climkit.

Demandez-nous une offre

C'est avec plaisir que nous sommes à votre disposition pour vous renseigner et vous conseiller dans le développement de votre projet.

Contactez-nous